pourquoi un coaching d'anesthésie?

 Parce que l'anesthésie inquiète, fait peur ou déclenche des paniques.

et pourtant l’anesthésie est sûre, absolument sûre, maîtrisée, entre les mains d'experts. Le niveau technique est excellent, les équipes sont compétentes, l'organisation est bien rôdée. Alors pourquoi appréhender une anesthésie générale?

la raison n'est pas médicale et la réponse n'est pas médicale.

 

l’anesthésie est une parenthèse ouverte sur notre vie : les habitudes, le quotidien s’arrête un temps, pour repartir, si possible, quasi comme avant ensuite.
L'anesthésie et l'intervention médico-chirurgicale sont toujours un moment important dans la vie. De nombreuses problématiques se focalisent sur un instant T .

c’est le moment de :

 

  • Sauter dans l’inconnu 
  • Quitter le cadre sécurisant de la maison, du travail et du quotidien 
  • Découvrir des lieux étrangers 
  • Côtoyer des inconnus
  • Raviver des mémoires et expériences personnelles ou familiales qui peuvent être douloureuse
  • Découvrir ses fragilités, son rapport à la maladie, la souffrance et à la vie
  • Imaginer son futur
  • Se confronter au vieillissement 

On peux comprendre que toutes ces questions fabriquent un sentiment d’insécurité du présent et du futur.
Pourtant cette expérience peut se transformer en une ressource positive. C'est là un des objectifs du coaching d’anesthésie: aider à maîtriser l’inconnu.

.

visio zoom 

Rennes 

Paris

LE COACHING D’ANESTHESIE  : un développement personnel en dormant 

 Le coaching est en 3 étapes:

1/ Un rdv  de  consultation initiale de 20 minutes (prise de contact, accompagnement, présentation du suivi, définition d’objectifs  ), en ligne 

 

2/  Des rdv  de coaching en groupe  pour:
 poser ses questions  avant et après l ‘intervention pour:
Visualiser  
Se projeter
Réfléchir 
Recevoir des informations  ciblées
Partager 
Se rassurer
Chercher du soutien 
  les rdv de Coaching d‘anesthesie en groupe  sont en ligne (zoom)
  ces rdv  sont réguliers  et durent de 30 MIN à 1 H
 

3/  Un accompagnement constant  par un parfum d’aromachologie appelé YO., au rôle de doudou émotionnel et de facilitateur  de confiance.
 Un YO. (Ylanga Odorata) est un parfum d’aromachologie 100% naturel , crée avec des huiles essentielles bio.
une gamme est disponible en pré et post anesthésie. Chaque huile essentielle est choisie pour ses qualités émotionnelles  et ses influences sur les système nerveux, immunitaire et psychologique.
Les YO.  Sont  envoyés au domicile avant l ‘intervention .

Sous forme de stick inhalateur, chaque YO.  vous accompagne partout, à tout moment même au bloc opératoire.

 

 

Quelles sont les problématiques soulevées par une anesthésie et une intervention médico-chirurgicale: 

Quelles sont les peurs face à l'anesthésie et l’intervention médico-chirurgicale: 

  • se réveiller pendant l'anesthésie
  • Ne pas se réveiller du tout
  • Avoir mal pendant l'anesthésie
  •  faire une complication
  • Rester plus longtemps à l'hôpital 
  • Attraper une maladie nosocomiale
  • paniquer

 la perte de contrôle sur sa vie conduit à la panique. Il est important d'éviter les imprévus, les surprises ,les dérapages car la panique est anxiogène pour le patient, pour l'équipe médicale, et pour l’entourage.

 

 

Les autres problématiques soulevées par une anesthesie et une intervention médico-chirurgicale sont :

  •  affronter sa condition de « malade »
  • Se retrouver face à face avec son corps
  • Un face-à-face avec la maladies la souffrance ou le vieillissement
  • Ressentir La fragilité d'être
  • Affronter La notion de mort
  • Changer sa relation aux autres : se présenter dans une autre posture
  • Avoir besoin d’aide, savoir demander aux autres 
  • Confier son corps et sa vie à des inconnus
  • La pudeur : se mettre à nu
  • perdre conscience
  • L'intrusion à l'intérieur du corps peut être vécue comme un viol: comment donner son accord?
  • Quelle est la toxicité des médicaments et des gaz  d’anesthésie ainsi que des antalgiques? Sont-ils facilement éliminé?
  • Pendant l'anesthésie, comment les informations du bloc opératoire sont-elles intégrées dans notre cerveau.
  • Le sommeil sera-t-il ensuite perturbé? Dans le sommeil naturel il y a toujours une partie de nous qui veille avec une activité cérébrale au rôle important. Au cours des cycles  de sommeil se produit des assimilations cognitives et émotionnelles . Après l'anesthésie,  mes cycles de sommeil seront ils perturbés?
  • ma sexualité sera t-elle affectée?



D’autres questions sont d’ordre spirituelle ou existentielle ou subtile:

  •  Y a t il un vide  spirituel : que fait l’âme pendant l’anesthésie?
  • Que devient notre aura pendant l’anesthésie?
  • Comment réagissent les centres vitaux, l'énergie vitale, l'énergie subtile, et les chakras?
  • Pourquoi les gens se plaignent ils de fatigue,  parfois intense,  pendant quelques jours voire quelques semaines après l'anesthésie générale?
  • Pourquoi l'anesthésie fait  elle perdre de la mémoire?
  • Quel est l'état des sens pendant l'anesthésie: est-ce qu'on perçoit le toucher, est-ce qu'on entend,  et comment les sensations sont-elles gérées? Quel est l’impact sur le système limbique et les émotions ?
  •  Y a t il un « reset « du cerveau ou du sytème neveux?

 

quels sont les besoins autour d'une anesthésie?

Le patient a un grand besoin d'informations :
les informations médicales, sont délivrées par l'équipe médico-chirurgicale, au cours de la consultation d’anesthésie, de la consultation médico-chirurgicale, des échanges avec secrétariat et infirmières. 

le patient a également besoin de se sentir accompagné, d'être soutenu par un professionnel :

il a besoin de mots justes, de réconfort, d'échanges, d'expériences, de documents d'information. 
Il réagira mieux si il sait anticiper des imprévus comme un retard  de quelques heures , ou un report d’intervention  en cas de fièvre ou de rhume. 
Il sera mieux préparer si il peut visualiser sa situation juste après l’anesthésie, sa convalescence et son  gain de santé à distance.

 

après l'intervention, de nombreux aspects sont à clarifier:

  • le suivi de la douleur
  • la mobilité
  •  les médicaments
  • l'autonomie
  • l'hygiène
  • l'Alimentation 
  • le suivi médical et paramédical

 

Puis vient le temps de la réadaptation à la vie quotidienne.

Il faut également digérer l'événement émotionnellement .